Article sur le champs sémantique et le référencement

Champ sémantique : maîtriser ses mots pour optimiser son référencement

Pourquoi faut-il optimiser votre référencement ? Voici les conseils de Caroline Pasquer, docteur R&D en Natural Language Processing (NLP) chez Octopulse, outil d’optimisation du référencement.

Quelle est l’importance des mots pour optimiser votre référencement sur les moteurs de recherche ?

Les pages internet sont constituées de mots sur lesquels les moteurs de recherche se basent pour
référencer les sites en réponse aux requêtes des internautes. C’est pourquoi les mots que l’on utilise
sont si importants. Le but pour une marque ou un site quel qu’il soit est de figurer parmi les premiers
résultats des moteurs de recherche. N’oublions pas que la majorité des internautes ne regardent pas
plus loin que la première page. Les contenus textuels jouent un rôle important dans l’obtention d’un
bon référencement. Pour cela il faut bien les définir.


Comment alors bien définir son contenu ?

Contrairement aux idées reçues, répéter plusieurs fois le même mot est une erreur. Il faut en réalité
enrichir son contenu en utilisant des termes variés. Par exemple, si mon objectif est de vendre des
ordinateurs, je ne me contenterai pas de faire uniquement référence à ce terme. Je vais chercher à
enrichir mon site en publiant des contenus au sujet de tout ce qui gravite autour de la notion
d’ordinateur, comme les tailles des écrans, les modèles de portable, etc. L’idée est de montrer que
son contenu est riche, ce qui est un indicateur de qualité pour Google.


Comment définir son champ sémantique pour optimiser son référencement ?

Le champ sémantique est composé de mots et d’expressions en lien avec une même thématique.
Cela peut être des synonymes – comme « machine à laver » et « lave-linge » – mais également des
formulations variées – comme « acheter » ou « achat » (la notion est la même, mais le mot est différent). C’est également le fait d’utiliser des expressions moins précises pour illustrer une idée
plus générale. Par exemple, je peux parler de berlines ou de SUV à la place de voitures.

En gros, le champ sémantique ce sont des astuces qui permettent au site d’afficher un maximum d’expressions et de termes différents en lien avec le même sujet ?

C’est cela. Plus il y a de la diversité, plus on matchera son site avec les requêtes des utilisateurs,
notamment les plus spécifiques. Prenez l’exemple d’une requête précisant la voiture, son modèle, sa
motorisation, s’il s’agit d’une occasion… Il s’agit là typiquement d’une requête de longue traîne. Si
mon site dispose d’un contenu riche, j’ai plus de chances de mieux me positionner que mes
concurrents qui n’auront pas forcément adopté la même stratégie.

Quelle importance accorder aux termes plus génériques ?

Il faut également les utiliser, c’est sûr, mais il ne faut pas se contenter uniquement de ces termes-là.
Il faut pousser plus loin la logique, en intégrant diversité et richesse de mots. Par exemple, si on veut
parler de vêtements, on peut également explorer les types de vêtements, leurs modèles, tailles,
couleurs…

Mais quelle est la limite de cette démarche ? Ne risque-t-on pas de se disperser ?


Je ne pense pas, à condition de bien circonscrire son champ lexical de façon à ce que tous les
contenus explorés restent cohérents à l’égard de son thème. Il y a aussi une autre dimension dont il
faut tenir compte : une plus grande diversité permet de réduire tout risque d’ambiguïté, ce qui
pourrait décevoir l’internaute. Prenons le terme « souris » : s’agit-il de l’outil pour l’ordinateur ou de
l’animal ? Mieux vaut donc parler de « souris ergonomique » plutôt que de souris uniquement. Cela
permet d’éviter que son résultat soit totalement incohérent vis-à-vis de la recherche. Pensez à un
individu qui recherche un escalier en colimaçon. Il ne sait pas que le terme technique de ce type
d’escalier est « hélicoïdal ». L’annonceur doit donc utiliser les deux termes, autrement personne ne
le trouvera. Il faut toujours tenir compte des attentes et des mots employés par ses cibles.


Cette logique du champ sémantique sera-t-elle la même selon que je suis un e-commerçant ou un
blogueur ?


La logique de la diversification est la même. Le blogueur concurrent vous battra s’il arrive à mieux
diversifier son contenu, car il sera davantage valorisé dans son positionnement.


Cette richesse de termes, doit-elle se manifester partout ? Dans le texte mais également dans
l’indexation, les noms des fichiers d’images… ?


Le champ sémantique doit effectivement être exploré partout, y compris dans la structure du site,
dans les noms des rubriques et dans la manière de mettre en lien les mots les uns avec les autres.

Que propose Octopulse ?

Octopulse est une solution qui permet d’améliorer le référencement des sites tout en favorisant
l’autonomie des équipes en charge du SEO
. L’outil intervient sur trois grands volets qui ont un impact
sur les performances de référencement des sites : le contenu, la technique (mise en conformité
Google) et la popularité des sites (Netlinking).

Découvrez nos nombreux autres articles.

Super-héros du marketing digital !
Inscrivez-vous à notre newsletter !
[sibwp_form id=1]
Des conseils gratuits chaque semaine par les meilleurs experts de l'emarketing.